Quelle est la mutuelle adéquate pour un enfant handicapé ?

muteulle enfant

De nombreux enfants handicapés sont confrontés à des difficultés quotidiennes. Comme l’handicap et mutuelle sont liés, la mutuelle existe afin de les aider financièrement à mieux vivre la situation car les frais de santé coûtent cher. Il est donc indispensable de souscrire à une mutuelle qui vous correspond. Quelle est donc  la mutuelle adéquate pour un enfant handicapé parmi tant d’autres.

Les mutuelles spécifiques pour enfant handicape

Plusieurs assurances sont destinés pour la prise en charge d’un enfant handicapé, quel que soit leurs cause. Il est impossible d’être handicapé et de ne pas s’adhérer dans une mutuelle santé handicap. Il est nécessaire de bien choisir sa mutuelle pour compléter au mieux les remboursements du régime d’Assurance Maladie et de l’aide apporté par l’état. Rendez-vous sur https://www.integrascol.fr/fauteuil-roulant-hospitalisation-protheses-comment-financer-les-besoins-dun-enfant-en-situation-de-handicap/ pour en savoir plus.

Assurance santé, Mutuelle et handicap

Il est indispensable  de souscrire une assurance santé spécifique pour les enfants victimes d’un handicap moteur avec des solutions adaptés à leurs situations. Actuellement, ses contrats inclus : les appareils au besoins de l’enfant comme le fauteuil électrique, une garantie pour les dommages au matériels spécialisés, une assurance en cas d’hospitalisation à domicile avec remboursement non assuré par la sécurité social, remboursement 100% des radiologies et des analyses en laboratoire.

L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH)

Une demande d’Allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) est possible  à part les assurances déjà demandé au privé. Le but est de compenser les dépenses sur l’éducation d’un enfant handicapé âgé de moins de 20 ans. La somme est variable selon le handicap de votre enfant, des frais demandés et aussi  de votre position financière. C’est la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) de votre département qui en est  le responsable.

L’importance des aides techniques

Les aides techniques englobent tous leurs besoins de tous les jours tel que les déplacements, les repas, le sommeil, la toilette, la communication, le jeu…Les aides techniques sont fondamentaux pour aider les enfants à mieux vivre leurs situations dans leurs quotidiens à être autonome.  il est nécessaire de s’informer et de faire le bilan selon les besoins de l’enfant au préalable.

Les secteurs qui peuvent financer les aides techniques

L’assurance maladie peut financer ces matériels s’ils se trouvent parmi les listes des Produits des Prestations Remboursables (LPPR). Par contre il ne faut pas négliger une prescription médicale afin que  la caisse de sécurité social puisse intervenir et cela avec une demande d’entente au préalable. Pour cela, il faut aussi joindre les devis et  être patiente pour le retour positif des différents assureurs.

La prestation de compensation du Handicap (PCH)

Dans le cas où les aides figurent sur la LPPR mais que  l’Assurance maladie n’assure pas l’ensemble des frais, c’est la PCH la prestation de compensation du handicap qui joue un grand rôle à compléter le remboursement de  la sécurité social  afin de  financer des aides techniques. Il est possible de choisir l’aide la plus avantageuse entre l’Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé (AEEH) et la PCH.

Les aides départementales

Vous pouvez aussi demander de l’aide auprès des départements spécialisés des handicapés pour compléter l’aide reçue avec la LPPR et la PCH qui est géré par la MDPH (la Maison Départementale des Personnes Handicapées).

Bref, comme nous avons pu le voir c’est la mutuelle santé qui est la plus adéquate aux  enfants handicapés car il y est rattaché à vie. Les aides techniques sont en particulier les  besoins primordiales au quotidien  de chaque enfant handicap afin qu’ils puissent vivre sereinement comme tous les enfants normaux malgré leurs situations. Heureusement, des organismes spécialisés sont là pour leur tendre la main à avoir goût à la vie.